ActusEnergie et technologie

La concurrence s’organise pour contrer Tesla

Pendant que Volkswagen et Fisker tentent de faire concurrence à la célèbre Tesla Model S, la Compagnie Electrique Lion a choisi, quant à elle de s’attaquer au Tesla Semi Truck avant même sa commercialisation. Zoom sur l’ID Vizzion de Volkswagen, l’EMotion de Fisker et le projet de camion urbain de la CEL.

ID Vizzion : le summum de la conduite autonome

Après la Compacte ID, l’ID Buzz (monospace) et l’ID Crozz (SUV), Volkswagen présentera son quatrième modèle ID au Salon de Genève au début de mars : l’ID Vizzion. Ce modèle est l’archétype même du véhicule du futur : sans volant, ni pédales, le Vizzion se contrôlera entièrement grâce aux commandes vocales et gestuelles de ses passagers. Néanmoins, même si elle présente une autonomie légèrement supérieure à la Model S (665 km d’autonomie annoncée pour la Volkswagen, 600 km pour la Tesla S), ses caractéristiques générales sont un peu moins bonnes que la Tesla au premier abord :

  • 5.11 m de long pour la Vizzion contre 4.97 m pour la Model S,
  • 180 km/h maximum (250 km/h chez Tesla),
  • seulement 306 chevaux quand la Model S en affiche de 320 à 598 selon les options,
  • 4 places dans la Vizzion (5 + 2 pour la S).

ID Vizzion Volkswagen

 

En revanche, Volkswagen joue la carte de l’esthétique et du design. L’ID Vizzion aura donc des portes à ouverture antagoniste et une élégante carrosserie bi-ton. Un vrai pari pour la marque qui surprendra par son architecture intérieure déroutante.

Fisker choisit un look sportif pour son EMotion

Présenté lors du CES de Las Vegas au début de l’année 2018, l’EMotion joue sur un look très sportif avec sa structure en fibre de carbone et aluminium. Comme l’ID Vizzion, elle présente une autonomie légèrement supérieure à la Model S de Tesla (autonomie annoncée de 640 km). En revanche, elle reste assez proche de la Tesla avec ses 5 places (en option) et 260 km/h maximum. A l’instar de la Vizzion, elle table sur le futur avec sa conduite totalement autonome grâce au Lidar (télédétection au laser). Toujours comme la Vizzion, sa petite touche d’originalité design vient de l’ouverture de ses portes en élytre, déjà connu mais toujours surprenant.

EMotion Fisker

Malgré tout, l’EMotion présente deux gros défauts pour contrer efficacement la Model S de Tesla. Tout d’abord, son prix. Présentée à partir de 107 000 €, son prix est 30 000€ au-dessus de la S dont les prix démarrent à 75 700€. Enfin, elle ne sera pas commercialisée avant 2023, date un peu tardive pour vraiment concurrencer la Tesla S ou la Vizzion.

La CEL s’attaque au Tesla Semi-Truck

L’objectif de la Compagnie Electrique Lion est clair : commercialiser un camion urbain avant la sortie du Semi-Truck de Tesla. Cette entreprise québécoise, spécialisée dans les autobus (électrique ou diesel) prévoit donc la sortie d’un camion urbain 100% électrique dès la fin de l’année 2018. Choisissant de ne pas contrer Tesla sur les longues distances, la CEL privilégie le développement d’un véhicule qui pourrait parcourir 200 à 250 km/jour (camion de service, pour le transport des déchets, ambulance, etc.). Mais, Marc Bédard ne prévoit pas de s’arrêter là :

« On lance un camion urbain. On ne se lance pas dans la longue distance la première journée mais ça va venir assez rapidement. »

Afin d’atteindre l’objectif fixé, Marc Bédard prévoit d’aller directement sur le terrain de Tesla en ouvrant la première usine CEL aux Etats-Unis avant 2021. Il prévoit également de tripler la superficie des installations actuelles à Saint-Jérôme (Québec, Canada).

Tags
Show More

Related Articles

Close